Le Rocher

Réflexions au jour le jour. Ou pas. Dépend de mon humeur. Et du temps. Et des navires de passage, et de la marée, de la position de la lune, tout ça...

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi, janvier 10 2009

Victor...

” Que peut-il ? Tout. Qu’a-t-il fait ? Rien. Avec cette pleine puissance, en huit mois un homme de génie eût changé la face de la France, de l’Europe peut-être. Seulement voilà, il a pris la France et n’en sait rien faire. Dieu sait pourtant que le Président se démène : il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ; ne pouvant créer, il décrète ; il cherche à donner le change sur sa nullité ; c’est le mouvement perpétuel ; mais, hélas ! cette roue tourne à vide. L’homme qui, après sa prise du pouvoir a épousé une princesse étrangère est un carriériste avantageux. Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. Il a pour lui l’argent, l’agio, la banque, la Bourse, le coffre-fort. Il a des caprices, il faut qu’il les satisfasse. Quand on mesure l’homme et qu’on le trouve si petit et qu’ensuite on mesure le succès et qu’on le trouve énorme, il est impossible que l’esprit n’éprouve pas quelque surprise. On y ajoutera le cynisme car, la France, il la foule aux pieds, lui rit au nez, la brave, la nie, l’insulte et la bafoue ! Triste spectacle que celui du galop, à travers l’absurde, d’un homme médiocre échappé “.

Victor Hugo, dans “ Napoléon, le petit “, compilation épurée des circonstances de l’époque, le texte complet est disponible Sur Google Book

samedi, décembre 20 2008

Joli !

En banlieue, on a la vidéo-surveillance.

Dans le 15ème, on parle de vidéo-protection.

lundi, décembre 8 2008

Alpha ?

Quand les grecs s'énervent, ils s'en prennent aux banques, aux boutiques de luxe et aux commissariats. Y'a de l'espoir.

dimanche, octobre 26 2008

Hadopi tant pis

Ah, tiens, le gouvernement vient de déclarer l'urgence pour l'examen du projet de loi Hadopi. C'est vrai qu'après avoir été retoqué par un peu tout le monde, il est plus qu'habile de profiter de la crise pour faire passer un projet de loi aussi liberticide et contraire aux droits fondamentaux. Des gens perdent leurs emplois, c'est quand même un peu plus grave.

Bof, après tout, on replace bien en prison les gens ayant purgé leur peine "parce que c'est plus prudent", alors je ne vois pas pourquoi je m'étonne.

C'est pas comme si les gens allaient dire quelque chose... et quand bien même, c'est pas la rue qui décide hein...

Oyez oyez, braves gens, profitez bien de vos accès Internet en entreprise, blogguez à fond du bureau, car ça ne va pas durer. Hé, oui. Lisez bien le projet de loi, il va y avoir du sport.

dimanche, août 31 2008

Ahahah, j'adore.

samedi, juillet 26 2008

Je dis : censure !

Le blog de ma chérie a été désactivé. Comme ça, sans rien dire, en douce, Free a décidé de le fermer. Je vais sur la console de commande, pour le remettre en marche : ça ne fera que la 3ème fois... en effet, suite à des spams, son blog avait déjà été suspendu par deux fois, ça plombait la bande passante des pages perso de Free...

Sauf que là, ça nous répond que non : c'est la troisième fois, et ils ne "souhaitent" pas réactiver le compte. Ouh les batards.

Tout est perdu : le blog, la base sql, tout. Aucun moyen d'exporter.

Et ma freebox déconne régulièrement, et les transfo Freebox crament tous les étés (c'est une v3 que j'ai, ce n'est donc que la 3ème version de la chose... sont pire qu'Orange, qui travaille au moins à la stabilité de sa box). Et leur pub... Bref, j'aimerais en partir, mais ils me feront payer pour ça, donc j'attends et je souffre plus ou moins en silence...

En attendant, plus de tartine pour le moment :'(

Edit : j'ai trouvé quelques explications ici.

samedi, juillet 5 2008

C'est tellement ignoble que ça se passe de commentaire

PARIS, 5 juil 2008 (AFP) - Le président Nicolas Sarkozy a affirmé que "désormais, quand il y a une grève, personne ne s’en aperçoit", samedi lors du Conseil national de l’UMP, en se félicitant de ce que la France était "en train de changer" et cela "beaucoup plus profondément qu’on ne le croit".

"Pourquoi fait-on de la politique ’ (...) Pourquoi postule-t-on à des responsabilités premières dans un pays ou à la tête de l’Europe, si ce n’est pour résoudre les problèmes ’", s’est interrogé le chef de l’Etat, également président en exercice du Conseil européen durant le second semestre 2008. "Moi qui ai été élu pour agir, j’ai été élu pour conduire une politique sans précédent dans notre pays", a assuré M. Sarkozy. Selon lui, "la France est en train de changer. Elle change beaucoup plus vite, beaucoup plus profondément qu’on ne le croit". "Désormais, quand il y a une grève en France, plus personne ne s’en aperçoit", a-t-il affirmé, sous les applaudissements des quelque 2.000 cadres et conseillers nationaux du parti majoritaire. "Désormais, on peut dire que le problème de la France, c’était qu’on ne travaillait pas assez, alors que le monde ne nous attend pas. On peut réformer profondément les 35 heures, désormais on peut faire la politique pour laquelle on a été élu", a-t-il insisté.

Don't act : la manifestation coordonnée n'est plus entendue depuis Jean-Pierre - ce n'est pas la rue qui décide - Raffarin. Peut être est-ce la conséquence de l'alternance : puisque les politiques seront remplacés, autant faire vite et ne pas s'occuper de la rue... La sanction se fera de toute façon par les urnes. En attendant, si ce moyen d'expression qu'est la grève est vidé de son utilité, que nous reste-t-il ?...

jeudi, juillet 3 2008

Ahhh, Bétancourt...

Pendant que la télé nous gave littéralement de Bétancourt et de bons sentiments[1], Notre Gouvernement donne un grand coup de canif à nos libertés individuelles. Ce n'est pas la première fois, mais c'est le Figaro qui le dit : désormais, pourront figurer dans les petites fiches des RG, et légalement, non pas les activités syndicales, politiques et religieuse d'une personne, mais également les opinions de ces mêmes personnes.

C'est cool, non ? Dormez tranquille, et discutons plutôt d'Ingrid.

Notes

[1] Bon, c'est très bien, elle est libérée, et j'imagine que sa famille doit être très heureuse, mais de là à médiatiser les retrouvailles, je trouve ça limite. Laissons la famille se retrouver, et foutons lui la paix. Il reste d'autres otages et la Colombie reste un merdier indicible, que je sache.

mercredi, juillet 2 2008

Trop de choses

A dire... tellement de sujets d'énervement depuis l'avènement de Sarko premier.

J'assiste à la casse systématique de tout ce que j'appréciais et qui me rassurait : la Sécu, le service public, l'Education nationale, le terroir. Tout ça au profit des multinationales et des copains du Président.

Cette dernière phrase peut sembler exagérée, mais ça fait un an que je lis un tas de choses sur le sujet, en sélectionnant les sources, et le fait est là : aucune théorie du complot, le nabot décomplexé est réellement en train de casser tout ce que j'aime. Je pourrais et je devrais partir, mais je manque de volonté et j'ai encore le secret espoir que ça change.

J'ai honte de ce qu'est en train de devenir ce pays, de son gouvernement, des lois liberticides en cours ou à venir :

  • la rétention de sûreté qui nous ramène à la période pré-1789,
  • le traitement de l'immigration et ses drames quotidiens, pour lequel nous sommes pointés du doigt par le HCR (c'est vraiment la honte),
  • la loi HADOPI,
  • la base ELEVE (heureusement il y a eu un recul sur le sujet...),
  • et j'en oublie...

Je pourrais aussi gloser sur l'idéologie fascisante derrière l'envoi des français au travail pendant que les rentiers s'en mettent encore plus dans les fouilles, l'utilisation systématique de la technique du bouc émissaire pour faire passer tout et n'importe quoi, la bêtise de la majorité qui a tenté d'inscrire le régionalisme dans la Constitution (je te leur imposerai des cours d'histoire constitutionnelle, moi, à ces bons cons), etc. etc.

J'ai tellement de choses à en dire, mais ça n'aurait pas vraiment d'intérêt. Je préfère archiver ici certaines chose à ce sujet, et notamment la video off de l'intervention du chef de l'Etat avant le 19-20. Il n'y a pas que son énervement sur la politesse qui fait peur. Sur la vidéo version longue, on assiste également à :

- sa connivence avec Gilles Leclerc (notez le tutoiement) : "j'ai protesté quand on t'a mis au placard". Et pour cause, ce journaliste a l'habitude de faire des ménages ici et là. Pour un journaliste politique, je trouve ça très moyen, pas vous ? Et le Président a toujours autant besoin de se mettre en avant... pathétique. - son ironie quand on lui dit que les studios en région sont sur le même modèle qu'en central : de toute façon tout va disparaître. - son insistance pour être interrogé sur le fait divers de Carcassonne : évitons de parler des sujets qui fâchent, faisons plutôt dans le sensationnalisme... non, ce n'est pas une fiction politique, l'homme qui peut déchaîner le feu nucléaire est VRAIMENT comme ça. Serrons les fesses.

Et pour bien se rendre compte que la droite est décomplexée, je vous propose d'aller sur le site d'Ivan Roufiol, éditorialiste au Figaro, qui tient un blog sur le figaro.fr. Les posts en eux-mêmes sont éloquents (tout est de la faute des immigrés...), quant au commentaires... bienvenue dans l'antre brun du fascisme. Je ne résistes pas à citer l'un des commentaires : sur le post "briser les tabous" du 25 juin, un commentaire d'un certain Leolarguier : Effectivement M. Rioufol, le tabou le plus préoccupant, c'est bien celui du monopole de l'assurance maladie. On ne cesse de nous répéter " il le faut, c'est la solidarité républicaine !", mais une solidarité ne peut pas être obligatoire, en aucun cas. Frédéric Bastiat a tout dit à ce sujet, il y a plus de 150 ans.

No comment.

jeudi, février 21 2008

La belle vie d'une agence

Voici ce qu'on peut recevoir en interne : une newsletter bien corporate ô combien nécessaire pour alimenter le moteur de la "gagne" des "partners".

Des résultats "exceptionnels", "un an d'avance sur les objectifs", des termes forts. On est des Ouineurs. On est un peu fou.

Pourtant, la réalité, c'est que le titre Publicis fluctue comme jamais (et il a mauvaise presse chez les analystes, d'après les bruits). Pourtant, en interne, la tendance officielle est "tout va bien, restez à votre poste, dormez tranquille et percevez vos salaires".

De misère, les salaires. D'ailleurs, depuis quelques semaines, la rubrique "nouveaux venus" de l'Intranet nous fait un inventaire de stagiaires. C'est tellement chouette de bosser chez Publicis, que de toute façon, ils se bousculent au portillon...

Alors, charmant le monde des agences ? Dig*tas nous ment ? C'est le monde de la pub, après tout...

Allez, j'en ai plein d'autres, je m'en vais donc vous narrer le merveilleux monde de la pub en ligne.

A suivre...

mercredi, janvier 9 2008

Concernant le PS...

Le cul entre deux chaises :

"Nous n'irons pas au Congrès (pour manifester notre oppposition), mais nous voterons oui à la ratification".

Bouffons.

mardi, novembre 27 2007

On ne dit plus

Je suis un gros connard

Mais :

Je suis de droite et décomplexé.

lundi, novembre 26 2007

Particulier Partenaire

Omagad ma boîte a fait un lipdub !

Mais comme je suis dans l'âge du Non, je ne mettrai pas de lien, si ce n'est pour me moquer méchamment, donc ce ne serait pas très constructif et limite dangereux pour ma place.

C'est pathétique.

Sinon, dans ma radio, on parle déjà de 41 ans de cotisation, voire plus.

Ah, mais quel beau pays !

(Note pour moi : changer de blog et d'URL pour pouvoir cracher mon fiel)

mardi, novembre 13 2007

1 an, 13 jours

Mon DG : "- Et Bapt, il fait quoi ?"

Ma responsable : "- Eh bien, il fait ça, et ça"

Mon DG : "- mais il en est où de ses livres blancs ?"

Ma responsable : "- Ah euh..."

Mazette, ça va faire un an et 13 jours que je bosse dans cette merveilleuse société, et voilà que mon DG se demande pourquoi il me paye. Mieux vaut tard que jamais, ça fait un an et 13 jours que je me demande pourquoi j'ai été embauché (en CDI en plus, ce doit être une erreur), et ce que je fais ici (à part faire semblant, mais tout le monde fait ça), dans la mesure où l'emailing marketing, j'ai toujours été contre, et la pub, aussi. En plus c'est des social-traitres.

Moi : "mais on en avait parlé comme ça, sans en faire un objectif quelconque !"

Ma responsable : "oui mais tu le connais, il veut des gens proactifs !"

Entre être proactif (ouh la jolie novlangue managériale) et brasser du vent, il y a peu de différence, aussi je préfère éviter de travailler pour rien. Mais l'argument n'est pas valable.

Me voilà sommé de sortir des livres blancs.

Bon.

On fait comment ?

vendredi, octobre 26 2007

Saines occupations

Oyé oyé, on arrête pas le progrès :

Oui, ça existe vraiment.

A part ça je n'ai pas grand chose à dire, si ce n'est que ma dulcinée a des soucis de blog et qu'on ne sait pas trop ce qu'il se passe.

Et Sarko a enfin lâché l'information majeure de ce mois de novembre : il ment.

Stay tuned.

samedi, octobre 6 2007

La transparence

C'est aussi de ne pas nous prendre pour des cons, et assumer que sa bonne femme se soit faite la malle avec un pubard peu de temps avant le sâcre.

Mais il semblerait que cet écart sera réparé ce WE avec une annonce officielle, des visages tristes, des ministres compatissants et une couverture du Point le montrant avec pour titre "seul".

Puis sans doute une charge en règle contre cette mauvaise presse qui ne laisse pas un instant d'intimité à Notre Président, pourtant si friand des pages people.

Attendons de voir.

(Source : diverses et variées)

vendredi, septembre 14 2007

WoW Compliant

Même dans les MMORPG, tu trouveras des abrutis qui pensent que jouer plus pour gagner plus, c'est bien aussi.

Evidemment, ça ne va intéresser que les "initiés".

J'étais tranquilou à Shattrath, près de l'Aldor, à attendre l'ascenseur, quand un wawa stuffé épique me dépasse et rate la plateforme. Evidemment, il s'écrase comme un merde dans mon hilarité générale (j'imagine bien le mec de 12 ans qui passe sa vie à arpenter le Temple Noir...). j'emote /MDR, et je barre, c'est drôle mais pas tant que ça finalement.

Il me répond : "go pex peon"

Eh ben vous pouvez pas savoir comme ça m'a vexé...

Connard, va.

lundi, août 27 2007

Dotclear de merde !

Alors voilà.

Tu te pètes le cul à écrire un truc sympa pendant une demi-heure, tu valides la prévisualisation parce qu'en plus, tu as aggrémenté ton post d'illustrations et de références, et paf, la page ne se charge pas. Tu commences à suer, tu tentes sans y croire un actualiser, et tu retrouves ta page... blanche.

Entchulé Dotclear, entchulé.

vendredi, juillet 13 2007

Ah bravo !

Alors ça y est.

Notre Président va changer nos institutions.

Ca n'intéresse personne bien évidemment, les gens sont trop occupés à râler contre le mauvais temps et à attendre leur vacances avec Tata Claire et tonton René pour s'y intéresser.

Heureusement que l'opposition est là pour veiller et... heu... ah non, on me signale que l'opposition ne va pas se mettre d'accord et que le principal parti de gauche est en train d'imploser.

Bon c'est pas si grave, c'est pas comme si l'opposition était présente au mois d'août, d'ailleurs le Parlement est fermé et... haaaaarg non, on me signale que le Parlement est bien ouvert pendant les mois d'été.

Bon de toute façon, c'est pas comme si Sarkozy pouvait être considéré comme dangereux. Après tout, il n'est pas de ceux qui courrent après le pouvoir, hein, il ne va pas faire de conneries à la Berlusco-lini.

Ah si.

Bon, vacances j'oublie tout, et 45 % des électeurs de gauche sont satisfaits du Nabot de toute façon.

A dans deux semaines, tas de cons.

mardi, juillet 10 2007

Mea Culpa

Il est des fois où j'aimerais me dédoubler pour pouvoir me coller plusieurs bon gros pain dans la gueule, comme hier soir.

Je me mets à sa place, moi aussi j'aurais été furax. Et je n'ai aucune circonstance atténuante.

Don't act, j'ai merdé.

- page 1 de 11