Reçu ce jour dans notre boîte aux lettres :

"EXIGEZ QUE LA SNCF ET LA RATP CALCULENT LES RETRAITES COMME LE PRIVE

LES ECONOMIES REALISEES PERMETTRONT D'ENTRETENIR LE MATERIEL ET D'ASSURER LE TRAFIC*"

... et c'est tout. Pas de logo, pas de signe distinctif. Est-ce un voisin ? Est-ce quelqu'un qui s'est faufilé dans le hall pour placer ces tracts ?

Parlons-en des retraites à la SNCF. Mes deux parents sont cheminots, disposent d'une retraite à taux plein car y ayant travaillé toute leur vie. Ils touchent chacun une retraite d'environ 1200 €. Privilégiés de merde.

De qui vient cette pourriture de tract ? De collectifs d'usagers (qui n'ont pas encore compris que la sncf avait été privatisée et qu'ils ne sont maintenant que des "clients") ? De chômeurs en colère contre les "privilèges" ? Plutôit que de descendre dans la rue et réclamer ces mêmes conditions, on préfère tout casser, c'est ça ? Ah, c'est sûr qu'il faut une volonté politique pour ça, relayée par une gauche digne de ce nom : du courage, et non de l'audace. Non. Mieux vaut s'abrutir devant la starac et applaudir les baisses d'impôts. C'est toujours ça de moins en fonctionnaires...

Ou de l'UMP, pour préparer l'opinion à une énième réforme des pensions ?

Peut-être est-ce seulement limité à mon immeuble, ou au 19è.

En tout cas, j'ai très très envie de vomir devant ces méthodes d'appel à la révolte dignes de Vichy.